Strictly criminal

fr_strictly_criminal_120x160_-_blkms_0

Synopsis :

Le quartier de South Boston dans les années 70. L’agent du FBI John Connolly convainc le caïd irlandais James « Whitey » Bulger de collaborer avec l’agence fédérale afin d’éliminer un ennemi commun : la mafia italienne. Le film retrace l’histoire vraie de cette alliance contre nature qui a dégénéré et permis à Whitey d’échapper à la justice, de consolider son pouvoir et de s’imposer comme l’un des malfrats les plus redoutables de Boston et les plus puissants des États-Unis.

Salut à tous !

Je suis allée voir Strictly criminal après avoir été emballée par la bande annonce dont j’ai adoré la musique, et parce que Johnny Depp une fois de plus grimé, joue le rôle principal du gangster.                                                        D’ailleurs, je pense que la musique de la bande annonce « Till it’s gone » du rappeur Yelawolf n’a pas été choisie par hasard. Elle est très rythmée, il y a des coups de feu et des explosions. Les paroles sont aussi en accord avec les thèmes du film, avec des insultes, elles parlent de compter sur soi-même et surtout pas sur quelqu’un qui a des ennuis. Cela me fait donc penser à la relation que le gangster James Bulger a avec son frère le sénateur Billy Bulger, indéniablement liés, qui peut nuire à son image. Et également à la relation entre James Bulger et John Connolly qui va se retrouver mêlé à des affaires d’assassinats.

Tout d’abord c’est un film très violent avec des scènes de meurtres et de tortures. La peur et la cruauté règnent à cause du caïd James Bulger et de ses hommes, prêts à tout pour imposer leurs lois et faire respecter leur pouvoir à « Southie ». Cette puissance n’en sera que plus grande lorsqu’il sera « couvert » par John Connolly, un ami d’enfance.

Pour ce jeune agent du FBI c’est une manière de gravir les échelons, en mettre plein la vue à son supérieur et ses coéquipiers, et se refaire une garde robe tape-à-l’œil. Sauf que ça ne fera qu’attirer les soupçons autour de lui, et lui faire perdre sa crédibilité auprès d’autres agents déterminés à poursuivre le réel danger. Comme sa femme témoin de son évolution, je le trouvais de plus en plus agaçant et malhonnête.

C’est avec ce personnage que l’on prend conscience des erreurs stratégiques qu’a commis la police. Même si au départ l’enjeu est honorable, elle se corrompt, jusqu’à perdre le contrôle. J’ai trouvé qu’en ce sens Strictly criminal traitait bien ce problème, à tel point que ça devienne gênant et révoltant.

Concernant le jeu d’acteur de Johnny Depp je le trouve parfait, mais parfaitement détestable, presque écœurant. A travers ses fraudes, ses arnaques et ses coups bas mais aussi par son apparence physique, plutôt malsaine et maladive. Bien qu’il ne boive pas et ne se drogue pas vraiment, il est tellement trempé dans ce milieu qu’il en est perverti. D’après moi il incarne le mal mais aussi la tristesse. A certains moments il m’a fait pitié, car la vie lui fait payer cher ses fautes.

Finalement je trouve que Strictly criminal est un film un peu trop sombre et dur mais intéressant étant donné qu’il retrace des faits réels.

Si l’on s’intéresse à ce genre d’histoire je pense que cela vaut la peine de lire le livre Black Mass: The True Story Of An Unholy Alliance Between The FBI And The Irish de Dick Lehr et Gerard O’Neill dont le film a été adapté.

 

 

 

Publicités

2 réflexions sur “Strictly criminal

  1. Ping : Mon TOP 5 des Films de l’année 2015 | shiningpage

  2. Ping : FARGO – Saison 2 – shiningpage

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s