FARGO – Saison 2

fargoo

Hello shining people !

Je viens de finir la saison 2 de la série Fargo et elle vaut bien une petite chronique. Lorsque j’avais écrit l’article sur mes séries du moment, je l’évoquais alors, et n’étais pas encore convaincue. Il a suffi d’arriver au troisième épisode pour me faire succomber.

Pour rappel, c’est une série américaine, d’anthologie (dont le casting diffère d’une saison à l’autre), créée par Noah Hawley. Elle est basée sur le film « Fargo » des frères Coen, qui en sont également les producteurs. Du genre comédie noire et thriller, elle est composée de 10 épisodes de 40 minutes environ. J’avais adoré le film avant tout puis la saison 1 et j’avais hâte de continuer par la saison 2.

FARGO FX

Les faits qui se déroulent dans la saison 2 datant de 1979, sont antérieurs à la saison 1 où l’histoire se passe en 2006. On revient sur une affaire impliquant l’esthéticienne Peggy Blomquist (Kirsten Dunst) et son mari, le boucher Ed Blomquist (Jesse Plemons) et une grande famille criminelle locale. Le jeune couple va se retrouver malgré lui, en guerre contre cette famille, qui est elle-même traquée par le capitaine Lou Solverson (Patrick Wilson) et son beau-père le sheriff Hank Larsson (Ted Danson). C’est là que le fameux incident de Sioux Falls (évoqué par Lou un des personnages qui figure aussi dans la première saison) aura lieu.

Bien que ce soit une anthologie, il y a un lien entre les deux saisons, puisque les personnages de Lou et sa fille Molly, apparaissaient déjà dans le saison 1 mais 27 ans après.

fargo2

Cette deuxième saison se passe dans les années 70, ce qui change vraiment l’ambiance, notamment par la décoration intérieure et le style vestimentaire. En effet, les personnages ont le total look, pantalons pattes d’eph, chemises à grands cols, et coiffures ou coupes de cheveux à la mode de l’époque. Le cadre est ici planté entre les États du Minnesota, du Dakota du Sud et du Nord, dans des villes telles que Luverne, Kansas City et Sioux Falls, offrant de belles images du Nord de l’Amérique frontalière du Canada. J’aime particulièrement ces paysages silencieux, les vastes étendues enneigées et les grandes forêts hivernales, même si je trouve l’atmosphère moins glaçante que dans la saison 1.

En effet, dans cette saison il y a également une vraie chasse à l’homme. Mais comme les personnages « méchants » sont plus nombreux, et sachant qu’il s’agit aussi d’une famille, il y a un côté moins effrayant. Cette fois encore un bon citoyen se retrouve impliqué dans une affaire qui lui tombe dessus et va chambouler sa vie. Il va vite être dépassé, il commet une erreur puis toutes les autres s’enchaînent et il ne peut plus revenir en arrière, ou ne veut plus… C’est un cas de figure qui prête à des quiproquos et des situations un peu déjantées. Les parties qui s’affrontent ne se connaissent pas, et ignorent de quoi chacun est réellement capable. L’ignorance est mêlée au désir de vengeance, ce qui ne peut qu’aboutir à un massacre. Ce qui est amusant c’est de voir les personnages qui en essayant de régler leurs problèmes s’y enfoncent encore plus. Mais parfois, sans le vouloir, ils arrivent à déjouer les mauvaises intentions et à s’en sortir provisoirement.

Enfin, je note surtout les supers jeux d’acteurs. Mention spéciale à Kirsten Dunst, j’ai toujours trouvé que c’était une bonne actrice, ce qui s’est confirmé dans cette série, même si au début son rôle m’agaçait un peu, j’ai beaucoup aimé son évolution. Son mari aussi incarne parfaitement le jeune entrepreneur de classe moyenne un peu simplet, grâce à l’acteur Jesse Plemons, qui jouait d’ailleurs dans un film que j’ai vu il y quelques temps, Strictly Criminal. La famille des Gerhardt est haute en couleurs avec des membres plus extravagants les uns que les autres. Dans le rôle des sales voyous qui m’ont marquée, il y a le fils Dodd Gerhardt joué par Jeffrey Donovan, et l’homme de main du syndicat de Kansas City, à tendance philosophe et très charismatique, Mike Milligan, campé par un acteur qui m’était inconnu Bokeem Woodbine. Puis, deux personnages qui m’ont aussi interpellée, l’indien Hanzee Dent interprété par Zahn McClarnon pour son côté mystérieux et l’avocat Karl Weathers joué par Nick Offerman pour ses tirades rocambolesques.

L’histoire est bien ficelée et prenante, les dialogues sont bons et les personnages fabuleux. Vivement que la saison 3 sorte (prévue pour 2017 normalement) et prolonge mon adoration pour Fargo et son univers.

Publicités

6 réflexions sur “FARGO – Saison 2

  1. Tiens, tu conseilles de regarder d’abord le film ou la série ? Elle me tentait énormément à sa sortie, mais je n’ai jamais vu le film – je ne pense pas que ce soit nécessaire pour comprendre la série, mais quand même, je me demandais quel était ton avis 🙂

    J'aime

  2. Andy Ferguson

    Je suis en train de finir la saison 1 qui est démarre fort et ralentit un peu trop son rythme. Mais les deux derniers épisodes ont pris un tournant intéressant! J’ai lu ton article en diagonale pour pas me spoiler mais cette série est vraiment fun !

    J'aime

  3. Andy Ferguson

    Hello, Je t’ai nominé dans mes Liebster awards dans la catégorie (que j’ai inventé moi-même) « Bloggeurs que j’ai envie de mieux connaitre » ! Viens relever le défi si ça te dit !
    Bon weekend

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s