Les Derniers Jours de nos pères, Joël Dicker

gjyuuy

Résumé:

Londres, 1940. Soucieux de pallier l’anéantissement de l’armée britannique à Dunkerque, Winston Churchill a une idée qui va changer le cours de la guerre : créer une branche particulière des services secrets, le Special Operations Executive (SOE). Elle lui sera directement rattachée, et chargée de mener des actions de sabotages et de renseignement à l’intérieur des lignes ennemies. Tous ses membres seront issus des populations locales pour être insoupçonnables. Du jamais vu jusqu’alors.

L’existence même du SOE a été longtemps tenue secrète. Soixante-dix ans après les faits, Les Derniers Jours de nos pères est un des premiers romans à en évoquer la création et à revenir sur les véritables relations entre la Résistance et l’Angleterre de Churchill.

 


Hello everybody,

Ça fait un moment que je n’ai pas publié d’article, la cause étant que j’ai mis beaucoup (trop) de temps à terminer ce roman. Surtout parce qu’il ne m’a pas emballée. Et principalement parce que le contexte de la Seconde guerre mondiale ne m’intéresse décidément pas. J’ai l’impression que c’est toujours pareil, peu importe de laquelle il s’agit, les histoires qui traitent de la guerre ne m’ont jamais plu.

Cependant, ma curiosité m’a poussé à lire celui-ci, car j’avais beaucoup aimé les deux derniers romans de Joël Dicker et je voulais savoir ce qu’il en était de son premier. En l’achetant, j’avais conscience qu’il n’allait pas autant me plaire que les autres et s’il n’avait pas été écrit par cet auteur je ne l’aurais même pas envisagé.

Le personnage principal est Paul-Émile un jeune français, surnommé Pal par ses coéquipiers (la référence à la pile à lire m’a immédiatement traversée l’esprit). Déterminé il s’engage dans la guerre, en laissant ainsi son père veuf complètement désemparé. C’est alors qu’il est choisi pour faire partie de l’unité secrète de l’armée britannique. Durant sa formation pour devenir un agent du SOE il va rencontrer les personnes qui seront ensuite ses amis. J’ai bien aimé ce moment du livre, car c’est là que tout se joue, des liens commencent à se tisser, quand certains font preuve de solidarité d’autres exposent leur cruauté. Bien que l’ambiance y soit pesante et très stricte, aucun d’eux ne réalisent vraiment l’ampleur de la tâche et ils ne pensent qu’à s’évader de toute cette réalité.

Ensuite, chacun part à différents postes et pour différentes missions, et c’est là que j’ai décroché. Heureusement je m’étais attachée aux trois personnages principaux et puis je voulais quand même le finir. L’histoire est bien ficelée, mais entre de nombreuses répétitions et des rebondissements qui sont évoqués un peu trop naturellement, l’équilibre fait défaut.

Forcément ce livre soulève des questionnements, à travers des poèmes et des dialogues, sur la place de la guerre dans la vie, les motivations à y prendre part, l’idée que se font les gens des militaires, les valeurs comme l’honneur et la reconnaissance.

Je suis donc plutôt partagée sur cette lecture. Je n’ai pas été emballé et il m’a été difficile de le lire mais j’ai été touché et je pense que c’est tout de même un bon livre ; notamment car c’est apparemment un des rares ouvrages à dévoiler les dessous du SOE.

 


 

Bonus :

Ayant lu tous les romans de Joël Dicker, je peux désormais faire le classement (l’organisation ma passion) dans l’ordre de mes préférences. Roulement de tambour…

  • Number One – La Vérité sur l’Affaire Harry Québert – mon préféré de tous, je n’avais pas fait de chronique dessus puisque je l’ai lu il y a plus d’un an et que je n’avais pas encore créé ce blog.
  • Number Two – Le Livre des Baltimore –  j’ai bien aimé et j’en parle dans ma chronique précédente.
  • Number Three – Les Derniers Jours de nos pères – dernier pour l’instant, vous aurez compris pourquoi plus haut.

Dans l’attente du prochain qui chamboulera (ou pas) le classement…

 

 

 

 

 

Publicités

5 réflexions sur “Les Derniers Jours de nos pères, Joël Dicker

  1. Andy Ferguson

    Et j’ai oublié de te remercier pour ton abonnement sur mon blog. Critiques et commentaires bienvenues et je suis évidemment là pour en faire de même sur tes posts au besoin!
    Bon weekend
    AF

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s